Le diabète

Traitement du diabète gestationnel après l'accouchement

Pour une femme, l'accouchement n'est pas un test facile, car son corps fonctionne actuellement dans un mode amélioré. Par conséquent, au cours d'une telle période, diverses affections pathologiques apparaissent souvent, par exemple le diabète chez les femmes enceintes. Mais qu'est-ce que le diabète gestationnel et en quoi cela peut-il affecter la santé de la femme et du fœtus?

Cette maladie survient lorsque le taux de sucre dans le sang est élevé pendant la grossesse. Souvent, la maladie disparaît immédiatement après la naissance de l'enfant. Cependant, cette forme de diabète est dangereuse pour les femmes, car son apparition peut être considérée comme un facteur de risque pour le développement de la maladie de type 2 à l'avenir.

Le diabète gestationnel survient chez 1-14% des femmes. La maladie peut apparaître à différents stades de la grossesse. Ainsi, au cours du premier trimestre, le diabète survient chez 2,1% des patients, chez le second - 5,6% et le troisième - chez 3,1% des patients.

Causes et symptômes

En général, toute forme de diabète est une maladie endocrinienne caractérisée par un échec du métabolisme des glucides. Dans ce contexte, il existe un déficit relatif ou total en insuline, qui doit être produit par le pancréas.

La raison de la carence en cette hormone peut être différente. Par exemple, des dysfonctionnements dans la conversion de la proinsuline en hormone active, une diminution du nombre de cellules bêta dans le pancréas, la non-perception de l'insuline par les cellules, et bien plus encore.

L'effet de l'insuline sur le métabolisme des glucides est dû à la présence de récepteurs spécifiques des glycoprotéines dans les tissus dépendant de l'hormone. Lorsqu'ils sont activés, le transport du glucose augmente dans les cellules et la glycémie diminue.

En outre, l’insuline simule l’utilisation du sucre et son accumulation en tant que glycogène dans les tissus, en particulier dans les muscles squelettiques et le foie. Il est à noter que la libération de glucose par le glycogène est également réalisée sous l'action de l'insuline.

Une autre hormone affecte le métabolisme des protéines et des graisses. Il a un effet anabolique, inhibe la lipolyse, active la biosynthèse de l'ADN et de l'ARN dans les cellules insulino-dépendantes.

Lorsque le diabète sucré gestationnel se développe, ses causes incluent plusieurs facteurs. Dans ce cas, l’échec fonctionnel entre l’effet hypoglycémiant de l’insuline et l’effet hyperglycémique exercé par d’autres hormones est particulièrement important.

La résistance à l'insuline des tissus, progressant progressivement, accentue encore la carence en insuline. Les facteurs contributifs sont également des facteurs provocants:

  1. excès de poids, dépassant la norme de 20% ou plus, existant avant la conception;
  2. taux élevés de sucre dans le sang, comme en témoignent les résultats de l'analyse de l'urine;
  3. la naissance précédente d'un enfant pesant de 4 kg;
  4. nationalité (le diabète de gestose survient le plus souvent chez les Asiatiques, les Hispaniques, les Noirs et les Amérindiens);
  5. la naissance d'un enfant mort dans le passé;
  6. manque de tolérance au glucose;
  7. la présence d'une maladie ovarienne;
  8. polyhydramniosa caractérisée par un excès d'eaux amniotiques;
  9. l'hérédité;
  10. troubles endocriniens survenant au cours de la grossesse passée.

Pendant la grossesse, des perturbations du système endocrinien surviennent en raison de changements physiologiques car, au début de la gestation, le métabolisme est reconstruit. En conséquence, avec un léger déficit en glucose chez le fœtus, le corps commence à utiliser des réserves, en puisant dans les lipides.

Aux premiers stades de la grossesse, un ajustement métabolique similaire répond à tous les besoins énergétiques du fœtus. Mais plus tard, pour surmonter la résistance à l'insuline, il se produit une hypertrophie des cellules bêta du pancréas, qui deviennent également trop actives.

L'augmentation de la production d'hormones est compensée par sa destruction accélérée. Cependant, déjà au deuxième trimestre de la grossesse, le placenta remplit une fonction endocrinienne, qui se traduit souvent par un métabolisme des glucides.

Les œstrogènes, les stéroïdes, les hormones stéroïdes et le cortisol deviennent des antagonistes de l'insuline. En conséquence, les premiers symptômes du diabète gestationnel apparaissent dès la 20e semaine.

Cependant, dans certains cas, seule une légère modification de la sensibilité du glucose est détectée chez une femme: on parle alors de diabète sucré prégestatif. Dans ce cas, une carence en insuline n'est observée qu'avec l'abus d'aliments glucidiques et la présence d'autres facteurs provoquants.

Il est à noter que le diabète pendant la grossesse ne s'accompagne pas de la mort de cellules bêta ni d'un changement de la molécule d'hormones. Par conséquent, cette forme de perturbation du système endocrinien est considérée comme étant réversible, ce qui signifie que lors de l'accouchement, elle est compensée.

Les signes de diabète gestationnel sont modérément exprimés, de sorte que les femmes les attribuent souvent aux caractéristiques physiologiques du déroulement de la grossesse. Les principales manifestations de cette période sont les symptômes typiques de toute forme de trouble du métabolisme des glucides:

  • la soif
  • dysurie;
  • prurit;
  • mauvaise prise de poids et tout.

Étant donné que les symptômes du diabète sucré gestationnel ne sont pas caractéristiques, les tests de laboratoire constituent la base du diagnostic de la maladie. De plus, on prescrit souvent aux femmes une échographie permettant de déterminer le niveau d'insuffisance placentaire et de détecter la pathologie du fœtus.

Indicateurs de la glycémie chez la femme enceinte et diagnostic de la maladie

Quel est le niveau de sucre sanguin acceptable pour la grossesse? La glycémie à jeun ne doit pas dépasser 5,1 mmol / l. Après le petit-déjeuner, elle peut atteindre 6,7 mmol / l.

Et combien de pour cent devrait être l'hémoglobine glyquée? Le taux de cet indicateur atteint 5,8%.

Mais comment déterminer ces indicateurs? Pour déterminer si le taux de sucre est dépassé pendant la grossesse, un diagnostic spécial est effectué, notamment la livraison d'analyses générales de sang et d'urine pour le sucre, l'acétone, un test de tolérance au glucose et la détermination du taux d'hémoglobine glyquée.

Un diabète sucré gestationnel est également diagnostiqué après des examens généraux, tels que la biochimie sanguine et l'ALK. Selon le témoignage, la culture bactériologique d'urine, une analyse d'urine selon Nechyporenko peut être prescrite. Toujours passer par la consultation des médecins, endocrinologue, thérapeute et oculiste.

Le premier signe d’apparition d’un diabète pendant la grossesse est un indice de glycémie élevé (à partir de 5,1 mmol / l). Si les normes de glycémie sont dépassées, des méthodes de recherche approfondies sont utilisées pour aider à diagnostiquer le diabète pendant la gestation.

Il est à noter que si l’hémoglobine glyquée est élevée, cela signifie que l’augmentation de la concentration en glucose n’a pas été simultanée. Ainsi, l'hyperglycémie s'est manifestée périodiquement au cours des 90 derniers jours.

Mais le sucre présent dans les urines ne peut être détecté que lorsque les indicateurs de glucose dans le sang se situent entre 8 mmol / l. Cet indicateur s'appelle le seuil rénal.

Cependant, les corps cétoniques dans l'urine peuvent être détectés indépendamment de la teneur en glucose dans le sang. Bien que la présence d'acétone dans les urines ne soit pas une indication directe du diagnostic de diabète sucré chez la femme. Après tout, les cétones peuvent être détectés à:

  1. la toxicose;
  2. manque d'appétit;
  3. régime alimentaire malsain;
  4. SRAS et autres maladies associées à la fièvre;
  5. prééclampsie avec œdème.

En ce qui concerne le profil glycémique, l’essence de cette étude est de mesurer les indicateurs de sucre dans le sang pendant 24 heures à différents moments, avant et après les repas. L'objectif est de déterminer les pics glycémiques, ce qui facilitera le traitement de l'hyperglycémie chronique.

Qu'est-ce qu'un test de tolérance au glucose? Cette technique vous permet de détecter les défaillances cachées du métabolisme des glucides. Il convient de rappeler qu'une mauvaise préparation de l'étude peut affecter ses résultats. Par conséquent, à la veille de manger correctement, éliminer le stress émotionnel et physique.

Même pour diagnostiquer le diabète gestationnel, vous devrez consulter un oculiste qui procédera à un examen du fond d'œil.

Après tout, lorsque des troubles endocriniens surviennent souvent, des complications telles que la rétinopathie diabétique.

Quel est le danger de la maladie pour l'enfant?

Toutes les femmes enceintes qui ont un taux de sucre élevé se demandent: qu'est-ce qui est dangereux pour le diabète gestationnel chez un bébé? Souvent, cette maladie ne pose pas de danger pour la santé de la mère et son évolution n’affecte pas particulièrement son bien-être. Mais les revues de médecins indiquent qu'en l'absence de traitement, l'accouchement se passe souvent avec des complications obstétricales et périnatales.

Une femme enceinte atteinte de diabète gestationnel souffre d'un dysfonctionnement de la microcirculation dans les tissus. Quand on sperme dans de petits vaisseaux, l'endothélium est endommagé, la peroxydation lipidique est activée et le DIC se développe. Cela entraîne des complications telles que le développement d'une insuffisance placentaire suivie d'une hypoxie fœtale.

L'impact négatif du diabète sur l'enfant réside également dans l'augmentation du flux de glucose vers le fœtus. Après tout, son pancréas n’est pas encore en mesure de produire de l’insuline en quantité suffisante, et l’hormone synthétisée dans l’organisme maternel ne peut pénétrer la barrière placentaire.

Une glycémie non contrôlée contribue aux échecs métaboliques et dyscirculatoires. Une hyperglycémie secondaire provoque des modifications fonctionnelles et structurelles des membranes cellulaires, elle améliore également l'hypoxie des tissus foetaux.

En outre, un taux élevé de glucose chez les enfants provoque une hypertrophie des cellules bêta du pancréas et conduit à leur épuisement précoce. En conséquence, après la naissance, l’enfant peut subir de graves perturbations du métabolisme des glucides et des anomalies menaçant la vie du nouveau-né.

Si le traitement du diabète sucré gestationnel n’est pas effectué au cours du troisième trimestre de la grossesse, une macrosomie associée à une obésité dysplasique avec hépato-splénomégalie se produit chez le fœtus. Même après la naissance, certains bébés ont l'immaturité de divers organes et systèmes.

Les principales conséquences du diabète gestationnel sont les suivantes:

  • mort foetale fœtale;
  • hypoxie fœtale avec retard de croissance intra-utérine;
  • risque élevé de décès en bas âge;
  • accouchement prématuré;
  • infections fréquentes des voies urinaires pendant la grossesse;
  • prééclampsie, éclampsie et prééclampsie chez les femmes;
  • macrosomie et dommages au canal de naissance;
  • lésions fongiques des organes génitaux muqueux.

Parmi les complications aiguës du diabète sucré au cours de la grossesse figure l'avortement spontané, qui survient aux premiers stades. Cependant, les causes de fausse couche sont souvent la décompensation du diabète, qui n'a pas été diagnostiqué à temps.

Même s'il n'est pas traité pour insuffisance endocrinienne pendant la grossesse, le diabète gestationnel après l'accouchement peut se transformer en diabète ordinaire.

Cette forme de la maladie nécessite un traitement plus long, voire permanent.

Traitement et livraison

Si une femme enceinte souffre de diabète, le traitement est effectué conjointement avec un endocrinologue et un gynécologue. Dans le même temps, le patient devrait pouvoir contrôler indépendamment la glycémie à jeun après avoir mangé.

Pour donner naissance à un diabète gestationnel réussi, une diététique spéciale est prescrite à la patiente. Avec son respect, il est important de manger des aliments en petites portions, de ne pas manger gras et frits, de ne pas manger d’aliments nuisibles, y compris les aliments instantanés. Lorsque vous portez un enfant, ce sont des aliments utiles qui augmentent l’immunité et saturent le corps de vitamines, de minéraux et de fibres (fruits, grains entiers, diverses céréales, légumes).

Mais si les résultats après un régime ne sont pas significatifs dans la lutte contre l'hyperglycémie chronique, le patient est alors prescrit un traitement par insuline. L'insuline est utilisée dans la DSH, ultra-courte et à courte durée d'action.

La piqûre d'insuline doit être répétée, compte tenu de l'apport calorique en nourriture et des indicateurs glycémiques. Les doses et les instructions sur la manière de piquer le médicament doivent être clarifiées avec l’endocrinologue.

Il convient de rappeler qu'il est interdit aux femmes enceintes atteintes de diabète de prendre des pilules hypoglycémiantes. Parfois, un traitement auxiliaire peut être effectué, dans lequel:

  1. des vitamines;
  2. agents améliorant la microcirculation;
  3. Hofitol;
  4. médicaments qui empêchent le développement de l'insuffisance placentaire.

Selon les statistiques, le diabète sucré gestationnel après l'accouchement survient dans 80% des cas et quand une femme quitte la maternité, son état se normalise progressivement. Mais le processus d'apparition de l'enfant peut être compliqué.

Ainsi, le nouveau-né a souvent beaucoup de poids. Par conséquent, dans de nombreux cas, ce problème est résolu par césarienne, car si une femme donne naissance à un enfant seule, ses épaules peuvent être blessées.

Les naissances avec le diabète dans le cas du traitement de la maladie pendant la grossesse et de l'observation médicale continue sont sans danger. Mais souvent, le taux de sucre dans le sang chez le nouveau-né n’est pas normal. Pour passer cette condition, il suffit de l'allaiter ou avec des mélanges spéciaux.

La prévention du diabète sucré gestationnel est conforme aux principes de nutrition saine, d'exercice régulier avec le poulpe et de normalisation du sommeil et du repos. En outre, les femmes qui ont déjà eu un diabète gestationnel au cours d’une grossesse précédente ont besoin d’un certain temps pour surveiller la concentration de glucose dans le sang, suivre un régime pauvre en glucides et planifier toutes les grossesses ultérieures.

Des informations sur le diabète gestationnel sont fournies dans la vidéo de cet article.

Loading...